Zer duzu buruan “Pareko leihotik: trenak…”-ri buruz

  • “Viens, je t’emmène Où les rivières vont boire et vont se cacher Viens, je t’emmène Où les nuages tristes vont s’amuser J’ai tell’ment fermé les yeux J’ai tell’ment rêvé Que j’y suis arrivée Plus loin, plus loin, plus loin que la baie de Yen Thaî Plus loin, plus loin, plus loin que la mer de corail…”
     (Viens, Je T’emmèneFrance Gall)

Utzi erantzuna

Zure e-posta helbidea ez da argitaratuko. Beharrezko eremuak * markatuta daude